10 choses insolites (mais pas trop) à faire à Catane en Sicile

11 Dec

posted by

Categories: Senza categoria @fr

Comments: 0
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Choses à faire à Catane en Sicile

Dans un précédent article, nous avons raconté quel est pour nous le week-end parfait à Catane : les lieux que vous devez absolument voir et les expériences auxquelles vous ne pouvez renoncer pour rendre votre week-end inoubliable dans la magnificence de la ville de l’Etna.

Mais si vous êtes de ceux qui ont laissé une part de leur cœur à Catane et décident de revenir, ou si vous aimez simplement les endroits moins classiques, cet article est pour vous.

Voilà dix choses à faire à Catane, insolites mais pas trop, sélectionnées pour vous par B&B Catania Globetrotter, qui vous feront encore plus aimer la ville de l’Etna.

Impossible ? Essayez pour y croire !

  1. Une gorgée de vin dans une rivière… souterraine

grotta_agora_amenano

Avez-vous déjà pensé à siroter un verre de vin sur les rives d’une rivière… souterraine ?

L’Amenano est la rivière souterraine de Catane, condamnée à rester confinée sous terre par le tremblement de terre qui a dévasté la ville en 1693, et qui refait surface seulement à Piazza Duomo, alimentant l’eau du Linzolu de la magnifique fontaine dell’Amenano. Pourtant, la voir dans son habit « naturel » est la vrai expérience. Surtout si le tout est accompagné d’un bon verre de vin sicilien.

Pour un apéritif sur les bords de l’Amenano, présentez-vous au bar à vin de l’auberge Agora, à Piazza Curro 6, à deux pas de Piazza del Duomo. L’Agora est un lieu de rencontre surtout le lundi soir, tandis que le mardi soir le couscous est à moitié prix.

  1. Une expérience chair de poule au musée du débarquement

cose_da_fare_catania_museo_dello_sbarco

S’immerger dans l’Italie de 1943 est une expérience d’un grand impact émotif, surtout quand les reconstitutions sont détaillées et réalistes comme dans ce musée extrêmement bien conservé et considéré par tous comme une vrai pépite (lisez les avis sur TripAdvisor). Outre une ample collection d’uniformes et de vestiges de guerre, le clou du spectacle est sans aucun doute le refuge dans lequel on peut expérimenter – ou revivre – la terrible expérience d’un bombardement durant la seconde guerre mondiale.

Le musée se trouve dans l’ancienne zone industrielle de Catane, Viale Africa, à côté de la gare centrale. Jusqu’à fin mai, le musée est ouvert du mardi au dimanche de 9h à 16h45 (dernière entrée à 15h45, entrée 4€).

  1. Dans les ruelles du quartier rouge : San Berillo

san_berillo_itinerario_insolito_catania

De toutes les choses à faire à Catane, vous ne pouvez pas passer à côté d’une visite à San Berillo.

La gloire de San Berillo va au-delà des limites de la ville de l’Etna, depuis l’époque où il est devenu le plus grand quartier rouge du bassin méditerranéen, attirant prostituées et transsexuels du monde entier. Dans les années 50, une grande spéculation immobilière et l’approbation de la loi Merlin ont changé drastiquement la physionomie du quartier, qui a été en grande partie rasé et vidé de presque toute activité y compris les plus anciennes connues par l’homme. Aujourd’hui, San Berillo a réussi à se repeupler, surtout grâce à la communauté sénégalaise, mais l’absence quasi totale de magasins et de bars en fait un lieu suspendu dans le temps, dont le charme décadent se traduit par des chaises vides devant les maisons dilapidées (un signe que quelqu’un, à l’intérieur, est en train de travailler), des minuscules ruelles remplies de graffitis et d’odeurs épicées, le silence irréel dans lequel on est plongé quand on se promène un matin.

Toutefois, San Berillo n’est pas seulement synonyme de prostitution, mais aussi d’initiatives originales et créatives comme OpificoZeronove, le Ciclofficina avec bar où chaque pièce d’ameublement est l’enfant d’un vélo, et le musée Reba, la galerie d’art moderne ouverte en 2009 dans le cadre du projet jamais achevé de restructuration du quartier historique de Catane.

  1. Un peu de shopping dans une atmosphère arabe : la Fera ‘o luni

fera_o_luni_Catania_insolita

Si vous voulez voir la « vraie » Catane, faites un saut dans un de ses marchés. Celui aux poissons, à Piscaria, trouve sa place dans tous les itinéraires touristiques, mais il y a un autre marché moins connu qui vaut sans l’ombre d’un doute une heure de votre temps : la fera ‘o luni, le marché de Piazza Carlo Alberto. Malgré son nom (luni signifie « lundi »), la place et les rues prennent vie chaque jour, sauf le dimanche, se transformant en une confuse et éclectique foule d’étals au style arabe, où l’on trouve tout, des vêtements aux CDs, des fruits et légumes aux chaussures. Ce qui vous y attend est un bain sensoriel dans des odeurs attrayantes, les cris des vendeurs et les couleurs de la clientèle multi-ethnique qui ne s’oublient pas facilement.

 

  1. Une terrasse dans le coeur baroque de Catane : l’abbaye de Sant’Agata

Catania_Badia_S.Agata

Le 25 mai, après des années de restauration, ont enfin été ré-ouverts au public les terrasses et le dôme de l’abbaye de Sant’Agata, un des plus beaux bijoux du baroque tardif catanais, œuvre du prêtre-architecte palermitain Giambattista Vaccarini. Une occasion unique de redécouvrir une des églises les plus belles de la ville de l’Etna et admirer Catane d’un point de vue privilégié.

Les visites guidées ont lieu du jeudi au dimanche, de 9h à 12h (3€), tandis que le vendredi et le samedi il est possible de visiter les terrasses de 19h à 22h, y compris l’itinéraire baroque (7€ avec la visite des Thermes Achillee, 9€ avec le musée Diocesiano, 12€ pour les 3 monuments).

  1. Une conversation avec le Prince : Palazzo Biscari

cose_da_fare_catania_palazzo_biscari

Edifié après le catastrophique tremblement de terre de 1693 sur quelques bastions survivants du seizième siècle, le Palazzo Biscari est un des palaces les plus vieux de la ville et une des plus prestigieuses représentations du baroque sicilien. Entre « appartements de la princesse », salles de bals style rococo et sols en marbre d’époque romaine, le Palazzo Biscari est né pour laisser bouche bée, tout comme le récit érudit et ironique de l’actuel propriétaire qui retrace l’histoire du palais, riche en anecdotes et curiosités. Parmi les invités les plus célèbres dont se vante le Palazzo Biscari, on note Goethe, qui en admira la beauté durant son voyage en Sicile, et plus récemment le groupe anglais Coldplay, qui en 2008 a tourné le clip de la chanson Violet Hill.

Les visites sont sur rendez-vous, pour plus d’informations visitez le site internet.

 

  1. Un voyage vintage sur les flancs de l’Etna : la Circumetna

circumetnea_catania_cose_da_fare

Un moyen différent de voir l’Etna et faire un saut tout droit dans le temps dans un train à jauge réduite (le seul qui soit encore en service en Sicile) est de faire confiance au rails de l’historique Circumetnea, la ligne ferroviaire qui relie le centre de Catane à Riposto (environ 3 heures) faisant un tour dans de nombreuses régions de l’Etna, entre Paterno, Adrano et Bronte.

Le voyage est lent et bruyant mais indubitablement fascinant. Il se faufile dans un paysage caméléon qui passe de zones désertes à l’atmosphère lunaire aux luxuriants plants de pistaches, citrons et mandarines. Si vous pouvez, faites un tour à Randazzo, le pays « noir » connu pour ses édifices construits en pierre de lave, puis prenez le train suivant pour Riposto, où vous pouvez rentrer à Catane plus rapidement (et avec moins de charme) avec les trains de Trenitalia.

Ils partent de la gare de Catania Borgo (accessible par métro depuis la gare centrale) à via Caronda 352.

 

  1. Redevenez enfants : la vieille boutique de marionnettes des Frères Napoli

bottega_puparo_catania

Difficile de passer par le centre de Catane sans voir pendus à quelques boutiques des « bébés ». L’évolution des traditionnelles marionnettes du dix-huitième siècle, les « bébés » catanais est une fierté antique de la ville de l’Etna qui a pris racine entre la seconde moitié du dix-neuvième et la première moitié du vingtième, quand a prospéré l’Opera dei Pupi, un théâtre de marionnettes dédié presque entièrement aux récits chevaleresques en grande partie tirés des romans et poèmes du cycle carolingien.

 

La vieille boutique des marionnettes des Frères Napoli, qui gère une véritable famille de marionnettes catanaises, se trouve via Reitano 55 (zone Castello Ursino – bureau d’enregistrement) et peut se visiter tous les jours sur réservation (site internet).

 

  1. Un saut dans le temps : l’amphithéâtre romain en 3D

anfiteatro_3d_ catania

Un saut tout droit dans le temps jusqu’au troisième ou quatrième siècle de notre ère pour admirer à 360° la majesté de l’amphithéâtre romain de Piazza Stesicoro. Voici l’ambitieux projet mené en juillet dernier par Catania Living Lab d’Italia, le laboratoire expérimental pour la valorisation et la communication du patrimoine culturel, qui a reconstitué en 3D l’intérieur et les parties manquantes de la structure grâce à une équipe d’archéologues, géophysiciens, architectes et topographes.

Le Living Lab se trouve via Manzoni 91/D et est ouvert du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 17h à 19h.

 

  1. A table avec la tradition : à la Putia do Calabrisi

a_putia_do_calabrisi_catania

Nous clôturons notre liste des dix choses insolites (mais pas trop) à faire à Catane par un lieu qui nous tient particulièrement à cœur.

On dirait un musée, mais c’est « seulement » une auberge. Le terme français, toutefois, n’est pas très parlant, car la « piuta » est beaucoup plus que cela : c’est la tradition, la qualité, la possibilité de goûter les meilleurs plats traditionnels catanais à des prix imbattables, immergés dans une ambiance conviviale et caractéristique. A la fin des années 50-60, Catane grouillait de lieux comme celui-ci, mais ils ont ensuite commencé à disparaître et la Putia do Calabrisi est un des derniers survivants. La gestion est familière, l’atmosphère authentique, les plats abondants et les saveurs saines. Avec moins de 10 euros vous vous levez de table pleinement satisfaits, avec l’agréable sensation d’avoir été dans un lieu unique, de ceux qui font l’histoire d’un pays.

Lascia un Commento

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

È possibile utilizzare questi tag ed attributi XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Contact us